La naturopathie est une hygiène de vie adaptée à notre physiologie humaine, l’art de rester au meilleur de sa forme et de prendre soin de soi par des moyens naturels.

Le praticien naturopathe n’est ni médecin, ni guérisseur. Il ne pose pas de diagnostic. C’est avant tout un éducateur dont l’objectif principal est la prévention afin de permettre à la personne d’optimiser, de maintenir ou de retrouver une bonne forme par des moyens naturels.

La naturopathie met en œuvre tous les moyens qu’offre la nature pour maintenir un bon état général et le protéger en cas d’agression. Une alimentation saine et équilibrée, le repos physique et psychique, le sommeil, les cures thermales, le soleil, les exercices physiques.

Une étude naturopathique se fait par l’élaboration d’un bilan de vitalité comportant cinq notions fondamentales :

  • le vitalisme
  • l’humorisme
  • l’hygiénisme
  • le causalisme
  • l’holisme

L’énergie vitale est indispensable au maintien de la forme, et aux mécanismes d’auto-rétablissement du bien-être naturel. Le vitalisme veille à rétablir cette énergie vitale. Il prend en compte l’influence des émotions, des pensées et des perturbations des énergies sur la santé physique.

L’humorisme consiste à assainir les liquides humoraux de l’organisme en éliminant les déchets ou les toxiques. Pour le praticien naturopathe le maintien ou la restauration de l’énergie vitale nécessaire à une bonne forme passe par cette épuration.

L’hygiénisme est une invite à l’écologie de l’organisme abordé avec des conseils en hygiène de vie, en alimentation, en exercices physiques et de relaxation, tout comme les bains thermiques et la « mise au vert » en contact avec la nature.

Le concept de l’holisme est abordé dans l’approche du praticien qui observe son sujet dans sa globalité, le mot grec « holos » signifiant « tout, entier ». Les liens affectifs, sociaux et environnementaux font partie de l’étude du bilan tout comme celui de l’hygiène vitale.

Enfin, le concept du causalisme est fondé sur la recherche et la correction des causes profondes des troubles.

Il y a 10 techniques à la disposition du naturopathe

Trois techniques majeures :

  • L’hygiène alimentaire : si nécessaire, une réforme alimentaire personnalisée sera proposée, ainsi que des cures de détoxification visant à stimuler l’élimination des déchets (diètes, monodiètes, jeûnes courts ou intermittents, alimentation hypotoxique, alcalinisante, recours à la micronutrition …)
  • L’exercice physique : sans forcément parler de sport, nous sommes faits pour bouger. Aller faire ses courses à pied ou à vélo, promener son chien, jardiner autant d’activités du quotidien qui nous permettent de bouger. Cela favorise la circulation sanguine et lymphatique, le souffle respiratoire, améliore la force musculaire, apaise le système nerveux. Le naturopathe est à même de vous conseiller une activité physique correspondant à votre terrain, à votre âge et à votre vitalité.
  • L’hygiène psycho-émotionnelle : la gestion du stress et des émotions est d’une importance capitale. En effet, les émotions et l’état psychique peuvent affecter l’organisme. C’est ce qu’on appelle l’effet psychosomatique. L’inverse est vrai également : l’état physique peut influer sur l’état psycho-émotionnel, c’est l’effet somatopsychique. L’hygiène psycho-émotionnelle réunit toute les techniques de gestion du stress : cohérence cardiaque, relaxation, PNL, pleine conscience, réflexologie, etc.
Sérénité

Sept techniques mineures :

  • L’hydrologie : elle regroupe toutes les techniques utilisant l’eau pour stimuler la force vitale, stimuler la circulation des fluides corporels, ainsi que toutes les techniques de lavement et de purification par l’eau : bains chauds ou froids, bains dérivatifs, utilisation du lota, irrigation du côlon, hammam, sauna et thermalisme.
  • Les techniques manuelles : toutes les techniques de massage bien-être.
  • La réflexologie : réflexologie plantaire, palmaire, auriculaire, faciale, dorso-crânienne, endo-nasale.
  • La phytothérapie et l’aromathérapie : utilisation d’huiles essentielles, plantes et bourgeons en infusion, en décoction, en teinture mère …
  • Les techniques respiratoires : exercices de respiration ventrale, complète ou alternée, cohérence cardiaque, bol d’air Jacquier…
  • Les techniques énergétiques : utilisation des aimants.
  • Les techniques de rayonnement : utilisation de la musique, des couleurs, des ondes scalaires.

La naturopathie n’a rien à voir avec l’ésotérisme, l’astrologie, les tarots, et autres choses du même genre.

Un suivi en naturopathie ne remplace pas une consultation médicale ni un traitement médicalisé.